Habilitation électrique

« La prévention du risque électrique relève pour l’essentiel de la réglementation du travail.

D’autres prescriptions peuvent compléter les règles de protection des travailleurs : celles du ministère de l’Education nationale sur la sécurité des élèves pendant leur formation, celles du ministère de l’Industrie pour encadrer la conception et l’utilisation de matériels électriques, celles du ministère de l’Environnement pour assurer la sécurité des travaux à proximité de réseaux…

La réglementation en matière de prévention du risque électrique se décompose en 2 parties :
L’une s’adresse aux maîtres d’ouvrage. Elle porte sur la conception et la réalisation des installations électriques pour la construction et l’aménagement de bâtiments.

La seconde s’adresse aux employeurs qui utilisent des installations électriques, en assurent les vérifications et effectuent des opérations sur ou au voisinage des installations électriques.

Les règles de prévention des risques électriques figurent dans le Code du travail.

Elles sont issues de 4 décrets publiés en 2010. Elles remplacent les dispositions du décret 88-1456 du 14 novembre 1998 modifié.

Les règles de conception sont applicables depuis le 1er septembre 2010 (sauf certains cas), celles d’utilisation depuis le 1er juillet 2011 (sauf la certification avant habilitation des travailleurs intervenant sous tension, applicable au 1er janvier 2013). » Source INRS.
Nous vous proposons plusieurs modules de formation en Basse Tension (BT) et en Haute Tension (HT).
Selon les métiers de chacun, une habilitation électrique sera spécifique :

– Soit en niveau non électricien (H0v, B0, BS, BE Manœuvre, etc),
– Soit en niveau électricien (BR, H1v, H2v, etc).

H0/H0v-B0 :
Activités : Aucune opération d’ordre électrique n’est réalisée mais accès à des zones ou emplacements à risque spécifique électrique (accès réservé aux électriciens).
Travailleurs : Peintre, maçon, serrurier, agent de nettoyage, etc, ne réalisant pas de réarmement de disjoncteur, pas de remplacement de lampe, fusible, etc, mais uniquement des travaux de peinture, maçonnerie, etc.
BS :
Activités : Intervention élémentaire sur des circuits terminaux (maxi 400 V et 32 A courant alternatif).
Types d’opérations :
 Remplacement et raccordement de chauffe-eau, convecteurs, volets roulants, etc,
 Remplacement de fusibles BT, réarmement de protections, remplacement à l’identique d’une lampe, d’un socle de prise de courant, d’un interrupteur, etc,
 Raccordement sur borniers (dominos…) en attente,
 Réarmement d’un dispositif de protection.
Travailleurs : Gardien(ne) d’immeuble, CEM, chauffagiste, plombier, peintre, etc.
BE Manœuvre :
Activités :
Manœuvre de matériel électrique pour réarmer un disjoncteur, relais thermique, etc, mettre hors ou sous tension un équipement, une installation.
Travailleurs : Informaticiens, gardien(ne) d’immeuble, CEM, personnel de production, etc, réalisant uniquement ce type de manœuvre.
BR « Chargé d’intervention générale » :
Activités : Intervention générale d’entretien et de dépannage sur des circuits (maxi 1000 V et 63 A courant alternatif).
Types d’opérations :
 Recherche de pannes, dysfonctionnements,
 Réalisation de mesures, essais, manœuvres,
 Remplacement de matériels défectueux (relais, bornier…),
 Mise en service partielle et temporaire d’une installation,
 Connexion et déconnexion en présence de tension (maxi 500 V en courant alternatif).
Travailleurs : Electricien confirmé du service maintenance, dépanneur, etc.
B1/B1V « Exécutant de travaux électriques » :
Activités : Travaux sur les ouvrages et installations électriques.
Types d’opérations :
 Création, modification d’une installation,
 Remplacement d’un coffret, armoire, etc.

B2/B2v « Chargé de travaux électriques » :
Activités : Travaux sur les ouvrages et installations électriques.
Types d’opérations :
 Balisage de la zone de travail et vérification de la bonne exécution des travaux.

BC « Chargé de consignation électrique » :
Activités : Consignation d’un ouvrage ou d’une installation électrique.

BR « Chargé d’intervention générale » :
Activités : Intervention générale d’entretien et de dépannage sur des circuits (maxi 1000 V et 63 A courant alternatif).
Types d’opérations :
 Recherche de pannes, dysfonctionnements,
 Réalisation de mesures, essais, manœuvres,
 Remplacement de matériels défectueux (relais, bornier, etc),
 Mise en service partielle et temporaire d’une installation,
 Connexion et déconnexion en présence de tension (maxi 500 V en courant alternatif).
Travailleurs : Electricien confirmé du service maintenance, dépanneur, etc.

Une habilitation électrique a une validité de 36 mois (3 ans).

Nous vous invitons à prendre contact avec l’AFST pour définir vos besoins.

Nous pourrons vous proposer un questionnaire qui déterminera le niveau d’habilitation dont vous aurez besoin.